Ce n'est pas du tango, mais c'est aussi le dialogue entre la rythmique des instruments et la mélodie de la voix, et cette musique est tellement magnifique qu'on ne peut que chercher à la partager.

 Vivaldi est depuis quelque temps redécouvert comme un immense musicien (en dehors des "Quatre saisons", beaucoup de ses partitions étaient restées dans les cartons). Né à Venise il y a exactement 335 ans, il a été en son temps un très célèbre violoniste virtuose, plus connu d'ailleurs sous son surnom "le prêtre roux" ; son oeuvre, particulièrement riche pour les  violons  et la voix,  oeuvre que J.S. Bach a beaucoup fréquentée, a été ensuite complètement oubliée, comme la musique baroque dans son ensemble ; aujourd'hui,  interprétée par des musiciens  et des chanteuses magnifiques comme la soprano allemande Simone Kermess ou la mezzosoprano italienne Cecilia Baroli , cette oeuvre stupéfie par sa puissance, sa vitalité ; l'aria "gelido in ogni vena" est un passage particulièrement poignant ; mais, dramatique ou joyeuse, cette musique, comme toute oeuvre d'art véritable, nous donne de l'énergie, nous "augmente" :

Simone Kermess et le Venice Baroque orchestra :

 

 

Et la version plus lente et intériorisée de Cecilia Bartoli :