Une découverte qui n'en est sans doute pas une pour les afficionados éclairés : Kioko et Hiroshi Yamao ont été champions du monde dans la catégorie "tango de salon" en 2009. Ce que j'apprécie aujourd'hui chez eux, c'est la grande sobriété qui inclut de la subtilité (par exemple dans la manière de danser les fins de phrases musicales). Leur sobriété permet de travailler soi-même à partir des vidéos disponibles (même si une vidéo ne peut exposer comment se fait le guidage, avec un peu d'expérience, on peut trouver par soi-même) ; on peut se servir de leur exemple pour lutter contre les "pas parasites".